Le diagnostic termites

Les termites, parfois pris pour des fourmis blanches ou des fourmis volantes, sont des nuisibles qui détruisent le bois et ses dérivés. La structure même de votre bien, ou du bâtiment, peut être en péril. Surtout si la charpente est attaquée.

De quoi s’agit-il ?

Le diagnostic sert à établir un état parasitaire en relation avec la présence de termites dans une construction. Il a été mit en place par l’État en 1999 (loi no 99-471 du 8 juin 1999).

A défaut de l’avoir au moment de la vente, la responsabilité du propriétaire peut être engagée pour cause de vice caché.

 

Qui est concerné par le diagnostic termites ?

Il concerne tous les biens immobiliers bâtis ou non bâtis. Les maisons, les appartements, les locaux commerciaux ou professionnels mais également les caves, emplacements de stationnement, garages et les terrains non bâtis se doivent d’être examiné.

Dans certaines zones, ce diagnostic est obligatoire. En Ile-de-France, le diagnostic termites est obligatoire dans tout le département des Hauts-de-Seine (92) et Paris (75). Dans les autres départements d’Ile de France, votre préfecture peut vous indiquer si votre propriété se trouve dans une zone à termites. L’observatoire national des termites consultable sur http://termite.com.fr/, vous permet de renseigner votre code postal et de savoir si un arrêté préfectoral existe dans votre commune. La présence de celui-ci vous obligera à réaliser le diagnostic termites.

 

Mais qu’est ce qu’un termite et quels sont les risques liés a sa présence dans l’habitat ?

Les termites sont des insectes xylophages, c’est-à-dire qu’ils dévorent le bois. Ils sont totalement inoffensif lorsqu’ils sont pris isolément, mais redoutable lorsqu’ une colonie est constituée.

Ils existent de nombreux types de termites, voici des exemples que l’ont peu retrouvé en France :

·        Les termites dits de bois sec

Les termites de bois sec sont les plus communément trouvés. Ce sont des termites de type « aérien », ce qui signifie qu’ils se trouvent le plus souvent dans les produits en bois ou en cellulose. Ils sont principalement présents dans les greniers, les garages, les terrasses et les corniches.

·        Les termites souterrains

Les termites souterrains peuvent être trouvés dans des microclimats. Bien qu’ils soient également très vigoureux dans des conditions extrêmes. Cela est en partie dû à leur mode de vie : contrairement aux termites de bois sec, ils vivent en sous-sol. Ils utilisent le sol dans lequel ils construisent des tunnels de boue, parfois appelés « cocons de boue », « tubes de boue » ou « nids de guêpes de boue ». Ils peuvent se réfugier dans votre maison ou en sous-sol, selon qu’ils cherchent à se réchauffer ou à se refroidir. Ils sont plus difficiles à repérer car généralement doués pour construire leurs tunnels dans des endroits discrets.

Une infestation de termites peut détruire une propriété ; il est donc avantageux pour toutes les parties de réaliser ce diagnostic.

Qui doit réaliser le diagnostic termite et comment ?

Nos diagnostiqueurs certifiés se déplacent à votre domicile, ils devront avoir accès à toutes les pièces de votre bien immobilier, le jardin y compris si vous en possédez un, afin de l’inspecter. Le technicien sonde les revêtements constitué de bois tel que les plinthes, huisseries, charpente… à l’aide d’un poinçon. Ces connaissances en termes d’indices d’infestations de termites lui permettent de reconnaitre les traces de passage de ces agents xylophages. La présence de galeries tunnels sur les maçonneries ou les dégradations dans le bois d’aspect feuilleté  en sont des indices non exhaustifs.

 

Par la suite, le diagnostiqueur établit un rapport avec pour conclusion la  présence ou l’absence de termites.

De plus, si d’autres parasites xylophages (vrillettes, lyctus, capricornes…) ou champignons sont identifiés, cet constatation sera mentionnée dans le rapport termite.

La durée de validité

Le diagnostic termites a une durée de validité de 6 mois.